Dépenses de santé, vieillissement et fragilité : le cas français. DT IRDES n°71.

Dépenses de santé, vieillissement et fragilité : le cas français. DT IRDES n°71.

Aucun commentaire sur Dépenses de santé, vieillissement et fragilité : le cas français. DT IRDES n°71.

Auteur :

 

Extrait

Sirven, N. & Rapp, T. (2016) Dépenses de santé, vieillissement et fragilité : le cas français. DT IRDES n°71.

La fragilité de la personne âgée préfigure un risque d’événements péjoratifs et d’évolution vers la dépendance. L’objectif de ce travail consiste à évaluer le coût éco- nomique de la fragilité au travers du surplus de dépenses de santé ambulatoires qu’elle suscite, indépendamment des coûts induits par d’autres pathologies. Nous utilisons les données de l’Enquête santé et protection sociale (ESPS) de l’Irdes, appariées aux rem- boursements de soins déclarés par les individus. L’échantillon est représentatif de la population des 65 ans et plus vivant en ménage ordinaire en 2012. Un modèle GLM est spécifié avec une forme fonctionnelle exponentielle et une variance des estimateurs de loi Gamma. L’effet de la fragilité est estimé en tenant compte des autres mesures de santé disponibles dans l’enquête (maladies chroniques, limitations fonctionnelles, distance à la mort et un indice composite de plusieurs mesures de santé). Les résultats indiquent que le surcoût associé à la fragilité est d’environ 1 500 €, et de 750 € pour les pré-fragiles. L’introduction de la fragilité contribue à l’amélioration de l’identification des modèles de dépense de santé quelles que soient les mesures de santé alternatives retenues. La fragilité joue le rôle d’une variable omise. En sa présence, l’âge n’a plus d’effet significativement différent de zéro dans les modèles, ce qui affaiblit l’hypothèse d’un effet du vieillissement démographique sur les dépenses de santé.

ADRESSE
45 rue des Saints Pères - 75006 Paris
TELEPHONE & MAIL
01 42 86 20 71 - liraes@parisdescartes.fr


logo_liraes

Back to Top