Disparition – Augustin TABO

Disparition – Augustin TABO

Disparition – Augustin TABO

Aucun commentaire sur Disparition – Augustin TABO

Nous avons appris le 4 mai 2021, avec une très grande tristesse, le décès des suites d’une longue maladie de notre collègue, Augustin Tabo. La plupart d’entre vous ne le connaissez sans doute pas, même si, avant les confinements, il venait parfois au séminaire. Mais pour les plus anciens, Augustin représente beaucoup. Il a en effet participé à la création du Liraes. Il était un de nos premiers étudiants de Master 2 et a soutenu sa thèse à Descartes, dans le cadre du laboratoire, en 2013 « Analyse économique des comportements de prévention face aux risques de santé » sous la direction de Johanna Etner. Il a aussi été ATER à Malakoff (il était adoré par les étudiants) et a ensuite effectué des vacations d’enseignement et des missions d’ingénieur de recherche dans divers établissements. Augustin s’était d’abord formé aux mathématiques, au Tchad (Licence de l’Université de N’Djamena) et ensuite en France (Masters à l’Université Paris 5 et Paris 7), puis avait enseigné cette discipline en lycée et à l’université. Augustin traitait dans sa recherche des questions économiques appliquées à la santé et aux questions sociales. Il occupait depuis 2020 un poste d’ingénieur de recherche à l’EHESP à Paris, sous la responsabilité scientifique de Nicolas Sirven et Simon Combes. Il participait et contribuait aux travaux d’un projet de recherche intitulé « Insertion et trajectoires des bénéficiaires du RSA ».

Né au Tchad, Augustin était un homme à la conscience politique aiguisée. Il a occupé les fonctions de Président de l’Union nationale des Étudiants tchadiens (UNET), de l’Association jeunesse sans frontières (JSF). Il a aussi mené la Campagne internationale de l’appel de la Haye pour la paix en Afrique francophone avant de rejoindre le Bureau international de la paix de Genève, comme consultant en matière de culture de la paix et résolution pacifique des conflits.

Augustin était aussi un écrivain. Avec Les vents déchainés (roman), Hakuma (pièce de théâtre), ou Peuple chéri (recueil de poèmes), Augustin nous laisse une œuvre empreinte d’engagement et d’humanité, à l’image de sa vie : lumineuse et trop courte.

Augustin avait 47 ans, il était père d’un enfant. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et l’ensemble de ses proches.

ADRESSE
45 rue des Saints Pères - 75006 Paris
TELEPHONE & MAIL
01 42 86 20 71 - liraes@parisdescartes.fr


logo_liraes

Back to Top